mercredi 17 novembre 2010

Kid CuDi - Man On The Moon II - The Legend of Mr. Rager


The End is never the End. A Challenger waits…

Voilà comment Common concluait l'épopée intergalactique et onirique de The End of the Day du Cudder. Un an plus tard, le rappeur est fin prêt à nous dévoiler ses nouvelles aventures. Des aventures qu'il a lui-même qualifié comme "l'une de ses créations les plus sombres".

Après nous avoir fait part de ses rêves et cauchemars dans The End of the Day, Kid CuDi nous invite à dcouvrir son monde, brumeux et onirique. Take a minute to adjust for the wonderous clusterfuck of fun and enchantment, I promise you some Generation Next shit, dit-il dans le premier titre de l'album Scott Mescudi vs. The World, accompagné d'un Cee-Lo Green, signant un refrain plus qu'efficace. Une excellente mise en bouche.
Face à ce monde mystérieux et angoissant, CuDi se réfugie dans sa bulle où détente et sans stress, il peut bédave en toute tranquillité. CuDi nous enmène alors dans un profond trip sur plusieurs chansons, entre We Aite, à l'ambiance inquiétante, Don't Play This Song, accompagné de Mary J Blige, et l'envoûtante Marijuana (le nom parle de lui-même), l'une des chansons les plus accessibles à la première écoute. That's the only thing that keeps me level.

Enfumé et alcoolisé, Cudder est parti pour faire la fête. Party on ! L'album entre dans une nouvelle dynamique avec Ashin' Kusher, produite par Chuck Inglish, moitié des Cool Kids et Erase Me, la meilleure chanson de l'album, aux accents rock'n'roll. Ca devient ivre (Wild'n Cuz I'm Young) et ça péchotte (The Mood). Bref, une soirée normale.

La reste de l'album reste pour le moins confuse. S'éloignant des chemins battus sans vraiment prendre de risques, Cudder s'enfonce dans son trip en laissant pas mal de personnes de sur le bas côté. Lent, brouillon et chiant à mourir, la hype, la beuh et l'alcool ne pardonnent pas tout. La dimension émotionnelle et l'ambiance intergalactique du premier album se sont volatilisés, dommage.

Prolongement du premier album, The Man on the Moon : The Legend of Mr. Rager est aussi moins surprenant. L'univers musical des deux albums est similaire (Emile et Pat Plain se chargent toujours de la plupart des prods de l'album) et le flow du rappeur n'a pas bougé, entre débit fluide et prononciation hachée. Malgré les quelques pépites de la galette, Kid CuDi ne parvient pas à faire oublier la claque de son premier album, plus abouti, plus frais. Dommage, on en attendait plus.



Kid CuDi Feat. Cee-Lo Green - Scott Mescudi vs. The World


Kid CuDi Feat. Mary J blige - Don't Play This Song


Kid CuDi - Marijuana


Kid CuDi Feat. Kanye West - Erase Me
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.